Dernières actualités

Un premier module DIALTER à distance

Un premier module DIALTER à distance

L’Ifrée propose depuis de nombreuses années des formations sur le dialogue territorial (formations Dialter) à destination des acteurs de l’eau. Soutenues par les Agences de l’Eau Loire-Bretagne et Adour-Garonne, ces formations se déroulent en 3 modules successifs de 2 jours chacun. En 2020, dans le contexte Covid, les agences de l’eau ont accepté de soutenir leur transformation en sessions mixtes distanciel/présentiel. Le premier module, réalisé 3 fois depuis la rentrée, s’est ainsi déroulé par visio-conférence. Centré sur la conception du dispositif – identification de la question ...

Le citoyen dans le dialogue territorial - transitions environnementales et énergétiques

Le citoyen dans le dialogue territorial - transitions environnementales et énergétiques

Cette année les rencontres Comédie viennent à vous sous la forme de 3 ateliers en visioconférence. Il y sera question de la place du citoyen, parfois véritable électron libre, dans les processus de dialogue en matière de transitions. Depuis quelques années, de plus en plus de citoyens se font entendre à titre individuel ou sous forme de collectifs improvisés, c’est-à-dire en dehors des associations ou des organisations professionnelles qui constituent le public habituel des concertations. Cela en fait un public mouvant et difficile à saisir, parfois jugé peu représentatif, porté...

Reprise des stages Ifrée en présence et changements au programme

Reprise des stages Ifrée en présence et changements au programme

Des participants en formation face à leurs formateurs ! Le cas était devenu rare ces derniers mois ! Mi septembre débutera à Zoodyssée (79) le stage « Petite enfance et éducation nature environnement » animé par Estelle Barbeau de Zoodyssée et Valérie Lebarbier du CPIE de Gâtine Poitevine et organisé en partenariat avec le CNFPT Délégation Poitou-Charentes. Le stage est complet, 12 participants sont attendus : assistantes maternelles, éducateurs et éducatrices de jeunes enfants, éducateurs et éducatrices en éducation à l’environnement. Bien sûr nous avons adapté la formation au...

Se former à distance, se former dans sa structure… des modalités adaptées au contexte actuel !

Se former à distance, se former dans sa structure… des modalités adaptées au contexte actuel !

Délicat en ce moment de partir en stage de formation… risque sanitaire bien sûr, risque de rater une opportunité de réalisation… Faut-il alors abandonner l’idée de se former ? Non, ce serait une erreur dans une période qui nécessite de s’adapter encore davantage ! 3 autres modalités de formation sont aujourd’hui disponibles avec chacune leurs intérêts et leurs limites : La formation à distance : la formule la plus facilement mobilisable. Les propositions se sont multipliées ces derniers mois. Attention toutefois à mesurer si les objectifs pédagogiques sont bien raisonnables dan...

Abonnez-vous aux informations de l'Ifrée

Abonnez-vous aux informations de l'Ifrée : actualités, formations, publications et événements (1 à 2 envois par mois maximum)


Je m'abonne

Formation à la une

A7 - L'approche "art et nature" en éducation à l'environnement (initiation)

Entre sensible et rationnel, entre émotion et réflexion, chaque être humain se construit. Il paraît cohérent de s’appuyer sur l’une et l’autre approche, en alternance, ...



 

Interview

Sur quel projet avez-vous travaillé avec l’Ifrée ?

Nous avions en projet deux évènements qui devaient se faire sur la même période et avaient des points communs. Il y avait d’une part les assises locales de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDDD) que souhaitait organiser R.A.D.D.A.R.*, le réseau local des structures d’EEDD animé par notre Unité, pour participer à la préparation des assises nationales de l’EEDD. D’autre part nous souhaitions mobiliser des acteurs institutionnels et socio-économiques déjà engagés dans la transition sur le territoire dans le cadre de préparation de la candidature « La Rochelle, territoire zéro carbone » en réponse à l’appel à projets national “Territoires d’Innovation”. La Ville et l’Agglomération de La Rochelle étant parties prenantes des deux événements et des deux groupes de préparation il nous est vite apparu intéressant de réunir ces dynamiques dans un seul comité d’organisation. Mais le travail de partage et d’ajustement des objectifs de chacun pour aboutir à une vision partagée nous semblait délicat à mener par nous-mêmes. C’est pourquoi il a été fait appel à l’Ifrée.

 

En quoi l’accompagnement de l’Ifrée vous a-t-il aidé dans l’atteinte de vos objectifs ?

Le fait d’avoir une personne extérieure aux deux groupes pour faire travailler ensemble les membres du comité d’organisation a été précieux. Nous avons pu consacrer le temps nécessaire à la clarification des objectifs de chacun et à la recherche des attentes convergentes. Sans ce travail, on aurait investi très vite la question des moyens à mettre en œuvre sans véritable direction commune. Nous avons notamment pu éclaircir la nature des résultats attendus quand on souhaite mobiliser des parties prenantes : partir de leurs réalisations et de leurs envies pour bâtir des projets partagés. Nous avons défini les attentes liées à l’évènement (notamment les livrables) mais aussi à ses retombées et à la poursuite de la dynamique. Un premier forum participatif a donc été organisé avec un certain succès puisqu’il a réuni près de 100 personnes sur une journée complète. Brise-glace à la découverte des parcours de chacun et échanges en groupe pour enrichir et préciser ce qui a été réalisé, le matin ; atelier des opportunités et des synergies l’après-midi faisant émerger des projets communs. Cette dynamique s’est poursuivie avec deux soirées « printemps » puis « automne de la transition » permettant à une cinquantaine de participants en moyenne de poursuivre l’élaboration de projets collectifs.

 

Aujourd’hui le projet La Rochelle Territoire Zéro Carbone** est entré dans une nouvelle phase puisque le consortium rochelais (Communauté d’Agglomération, Ville de La Rochelle, Université, Atlantech, Port Atlantique) et ses 130 partenaires  font partie des lauréats de l’appel à projets national “Territoires d’Innovation”. Huit axes structurants ont été définis, dont celui de la participation citoyenne, avec une forte dimension transversale. Il inclut notamment la poursuite et l’animation du Forum des acteurs de la transition, très mobilisateur, pour développer la capacité d’agir et accompagner dans l’action les acteurs du territoire. Désormais, l’Ifrée fait partie des partenaires de LRTZC et porte en propre l’animation du Forum.

 

*Réseau des Acteurs du Développement Durable de l’Agglomération Rochelaise

**Lien vers le dossier de presse LRTZC : https://fr.calameo.com/read/00129742473c883cbfd00?page=1

 

Voir aussi le témoignage dans Plumes d’Orfée pp. 16-17 :
https://fr.calameo.com/read/003012706b22627350d89

Marianne Juin, Responsable de l'Unité d'Accompagnement aux Transitions - Service Transition Energétique et Résilience Ecologique - Communauté d'Agglomération de La Rochelle
Marianne Juin, Responsable de l'Unité d'Accompagnement aux Transitions - Service Transition Energétique et Résilience Ecologique - Communauté d'Agglomération de La Rochelle

Soutenu financièrement

Sous le Haut Patronage

  • 1

logo blanc

L’Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement (Ifrée) est un organisme partenarial créé en 1996, qui se place au service de la démocratie participative et de l'aide à la décision.

La vocation de l’Ifrée est de favoriser l'implication citoyenne par l'éducation à l'environnement dans une perspective de développement durable.

Contacts

ifree (@) ifree.asso.fr
+33 (0)5 49 09 64 92
405, route de Prissé-la-Charrière
F-79360 Villiers-en-Bois

Suivez-Nous :