Dernières actualités

Rencontres nationales "Eau et alimentation : quelle place pour le dialogue territorial dans la gestion des ces communs ?" - les 23 et 24 novembre 2017 à l'Hôtel de Région de Poitiers (86)

Rencontres nationales "Eau et alimentation : quelle place pour le dialogue territorial dans la gestion des ces communs ?" - les 23 et 24 novembre 2017 à l'Hôtel de Région de Poitiers (86)

L'eau, indispensable à la vie, circule au sein de nos territoires en se jouant des limites de la propriété ou des échelles de compétences. Le partage et la préservation de cette ressource nécessitent une gestion collective à tous niveaux, et en particulier à l'échelle locale pour concilier les mutliples usages dont elle fait l'objet. Autre enjeu, la question de l'alimentation est fortement présente dans le débat public depuis quelques années, portée par des attente en matière de qualité, de santé publique, de gaspillage alimentaire ou encore d'accessibilité pour tous, qaui nous pous...

Le dialogue environnemental, une formation qualifiante, une expertise reconnue

Le dialogue environnemental, une formation qualifiante, une expertise reconnue

Deux mois tout juste avant le lancement de la 3e session de la formation « Pilote de dispositifs participatifs » (formations-education-environnement/formation-qualifiante) (il reste quelques places, nous contacter !), l’Ifrée, sollicité pour son expertise par l’Environnement Magazine, partage son analyse des atouts et limites du nouveau décret réformant le dialogue territorial. Retrouvez Marie Eraud, coordinatrice de la formation dans les pages de l’Environnement Magazine (à paraitre dans l’été) ou sur leur site : ici (images/actualite/environnement_magazine_20_06_2017.pdf). Il y a ...

Une assemblée générale sous le signe du partenariat

Une assemblée générale sous le signe du partenariat

L’Assemblée Générale Ordinaire de l’Ifrée se déroulera le mardi 27 juin 2017 à l’Espace Mendès France – 1, rue de la Cathédrale à Poitiers (86) Salle Confluence (accueil à partir de 9h00 - démarrage à 9h30) Après les phases habituelles d'approbation du procès-verbal de l'année précédente, de présentation du rapport moral du Président, du rapport d’activité 2016 et du projet d’actions et budget prévisionnel 2017, 4 interventions de salariés vous seront proposées : - « Accompagner l’émergence de projets éducatifs sur l’eau » par Marc BONNEAU - « Notre regard sur le décret n°...

Formation à la une

Ouverture des inscriptions de la 3e session de la formation « Pilote de dispositifs participatifs »

Et si c’était le moment de ne plus reculer devant vos envies professionnelles ? 2017 est peut-être l’année pour vous lancer !! La formation « Pilote de Dispositi...



 

Interview

Sur quel projet avez-vous travaillé avec l’Ifrée ?

A la création du SIGIV en 2014, je me suis engagé, politiquement, à mener à bien une gestion de l’eau et des milieux aquatiques cohérente à l’échelle du bassin, en mettant en place un Contrat Territorial Milieux Aquatiques (CTMA), en vue de premières actions pour 2018.

En parallèle, depuis plusieurs mois maintenant, les élus du SIGIV travaillent aux côtés des élus des autres collectivités, notamment de la Communauté de Communes de Charente limousine pour construire un projet de territoire dans lequel la problématique de l’eau et des milieux aquatiques tiendra une place relativement importante.

Aussi, il est essentiel que le CTMA, dans ses enjeux, dans son programme d’actions, prenne en compte les caractéristiques du territoire. Tout comme il est essentiel de mobiliser et d’impliquer le plus en amont possible tous les acteurs concernés à l’échelle du territoire dans la préparation de ce CTMA.

 

Pour atteindre ces objectifs, deux conditions préalables sont à réunir :

 > Partager une culture commune autour de l’eau et des milieux aquatiques entre structures et personnes concernés : élus de collectivités, Chambres consulaires, associations…

> Amener ces acteurs aux intérêts différents à construire une gestion « eau et milieux aquatiques » commune et cohérente à l’échelle du bassin, au travers du CTMA.

Très vite, je me suis rendu compte des difficultés suivantes :

> Un territoire vierge de toutes initiatives communes et structurées sur la question

> Le manque d’acteurs suffisamment bien identifiés et moteurs

> Un éloignement d’un certain nombre d’élus et de structures de la problématique

 

Aussi, pour remédier à ces manques, j’ai fait deux paris :

Sensibiliser les élus (du SIGIV et des autres collectivités) et les partenaires (chambres consulaires, associations, financeurs, citoyens, scolaires…) à la problématique, afin d’atteindre un même niveau d’information et de connaissance entre personnes initiées et non initiées et de partager une vision commune de l’eau et des milieux du territoire.

Amener des acteurs d’horizons différents, dépourvus de toutes habitudes de travail communes, à s’assoir autour d’une même table et à engager un véritable dialogue en vue de co-construire une gestion cohérente de l’eau à l’échelle du territoire.

 

J’ai opté pour une approche particulière qui est celle de la participation et du dialogue, afin de mobiliser les structures et personnes concernées et leur faire comprendre qu’elles ont un rôle important à jouer dans la définition du CTMA, et ce, dès l’étude préalable.

 

En quoi, l’accompagnement de l’Ifrée vous aide-t-il dans l’atteinte de vos objectifs ?

Si on ne discute pas, on ne peut pas se mettre d’accord ni sur des enjeux ni sur des actions communes et cohérentes.

L’Ifrée nous a appuyé dans nos actions de sensibilisation à destination des élus afin qu’ils comprennent ce qu’est un CTMA à l’échelle de notre territoire et l’intérêt de structurer une gestion de l’eau et des milieux de manière la plus concertée possible avec les acteurs concernés.

Mais, surtout, en 2 séances de travail, l’Ifrée nous aidé à instaurer un véritable dialogue entre ces acteurs, ce qui n’existait pas auparavant. Cela nous a permis d’identifier et de nous mettre d’accord sur les enjeux de notre territoire en matière d’eau et de milieux aquatiques et  de les hiérarchiser. Je suis agréablement surpris par ce résultat que je n’ai jamais vu dans mes mandats précédents. C’est une réussite, une réussite du dialogue.

 

Monsieur Savy, Président du SIGIV (Syndicat Intercommunal des bassins du Goire, de l'Issoire et de la Vienne en Charente Limousine)
Monsieur Savy, Président du SIGIV (Syndicat Intercommunal des bassins du Goire, de l'Issoire et de la Vienne en Charente Limousine)

Soutenu financièrement

Sous le Haut Patronage

  • 1

logo blanc

L’Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement (Ifrée) est un organisme partenarial créé en 1996, qui se place au service de la démocratie participative et de l'aide à la décision.

La vocation de l’Ifrée est de favoriser l'implication citoyenne par l'éducation à l'environnement dans une perspective de développement durable.

Contacts

ifree (@) ifree.asso.fr
+33 (0)5 49 09 64 92
405, route de Prissé-la-Charrière
F-79360 Villiers-en-Bois

Suivez-Nous :