Eau et alimentation : quelle place du dialogue territorial dans la gestion de ces « communs » ?

Oups, on avait oublié de vous le dire : le compte-rendu de ces rencontres nationales est disponible sur le site de Comédie ! Si l’information vous arrive avec retard, l’intérêt d’un regard sur ces biens communs est intemporel...

Comédie (Concertation, participation et médiation appliquées à l’environnement et au territoire) organise régulièrement des rencontres nationales ou régionales. Les 23 et 24 novembre 2017, l’Ifrée, en tant que membre de Comédie, avait coordonné l’organisation de ces Rencontres Nationales à l'Hotel de Région de Poitiers.

A l’heure de l’avènement d’une démocratie plus participative, ces rencontres proposaient de mutualiser et de capitaliser les réflexions et expériences de processus de concertation avec les acteurs de terrain pour gérer ensemble les « communs » que sont l’eau et l’alimentation, notamment en relation étroite avec le milieu agricole.

L’eau, indispensable à la vie, circule au sein de nos territoires en se jouant des limites de la propriété ou des échelles de compétences. Le partage et la préservation de cette ressource nécessitent une gestion collective à tous niveaux, et en particulier à l’échelle locale pour concilier les multiples usages dont elle fait l’objet.

Autre enjeu, la question de l’alimentation est fortement présente dans le débat public depuis quelques années, portée par des attentes en matière de qualité, de santé publique, de gaspillage alimentaire ou encore d’accessibilité pour tous, qui nous poussent à la penser aujourd’hui comme un « commun ».

Les exploitations agricoles et les systèmes de production qui y sont associés sont au croisement de ces « communs ». La nécessité de concilier des finalités économiques avec des attentes environnementales et sociales au sein de systèmes agricoles et alimentaires territoriaux est plus prégnante que jamais. Répondre à ces attentes suppose de rapprocher les intérêts divers et parfois contradictoires d’acteurs pluriels, non pas seulement à l’échelle de filières agro-alimentaires, mais aussi à l’échelle des territoires.

Le nombre croissant d’initiatives de dialogue venant des acteurs du territoire, qui se développent en-dehors et au sein des dispositifs réglementaires, nous a invité à interroger la place prise par le dialogue territorial dans la gestion de ces « communs » : quelles sont ses caractéristiques ? quels enseignements tirer des expériences menées dans les territoires ? comment rendre plus efficace ces processus ?

Ces rencontres ont réuni des praticiens de la concertation, des associations, des collectivités, des chercheurs, des élus, des citoyens... Quinze témoignages d’expériences locales étaient au programme ainsi que dix intervenants lors des plénières, un forum, une exposition, des ateliers de discussion...

Elles ont été organisées en partenariat avec le réseau Civam et l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne, avec le soutien de la Fondation de France, de la Région Nouvelle Aquitaine et des Agences de l’Eau Loire-Bretagne et Adour-Garonne.

Télécharger le compte-rendu

 

logo blanc

L’Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement (Ifrée) est un organisme partenarial créé en 1996, qui se place au service de la démocratie participative et de l'aide à la décision.

La vocation de l’Ifrée est de favoriser l'implication citoyenne par l'éducation à l'environnement dans une perspective de développement durable.

Contacts

ifree (@) ifree.asso.fr
+33 (0)5 49 09 64 92
405, route de Prissé-la-Charrière
F-79360 Villiers-en-Bois

Suivez-Nous :