Changement des pratiques sociales dans le domaine de la mobilité

En Occitanie, la Direction Régionale de l’ADEME accompagne les territoires dans la mise en œuvre de démarches de mobilité durable. Elle agit aux côtés de Tisséo Collectivités, pour encourager les entreprises et administrations à poursuivre leurs efforts en matière de mobilité (remise des « Trophées de l’Ecomobilité ») et leur permettre de se former et d’échanger entre chefs de projet, dans une dynamique d’amélioration continue. 

L’ADEME a souhaité élargir le public cible en proposant un temps d’échange de pratiques aux chargés de mission mobilité des collectivités territoriales occitanes, en vue notamment de consolider le réseau d’agents concernés par ces questions au sein des territoires.

L’Ifrée a donc proposé à l’ADEME de transmettre aux chargés de mission mobilité des points de repères relatifs au changement des pratiques sociales et de les accompagner dans l’appropriation et la déclinaison de ces éléments, en les invitant à consolider leurs plans d’actions respectifs, lors de cette journée de formation.

Débat mouvant, études de cas, ateliers de travail, la formation a mobilisé des méthodes actives permettant à chacun de s’exprimer sur sa vision du changement, de découvrir une approche pragmatique permettant d’accompagner les différentes étapes du changement (l’approche éducative) et de réinvestir ces différentes modalités dans le cadre d’un plan d’action.

 

En fin de journée, on pouvait ainsi recenser une grande diversité d’actions proposées pour répondre aux 4 étapes de l’approche éducative : Découvrir, Comprendre, Choisir, Agir.

  • Exemples d’actions à mettre en œuvre à l’étape « Découvrir » : Proposer aux agents qui habitent à proximité une offre découverte du bus (1er mois gratuit) et les accompagner de manière individualisée (horaires, arrêts…) pour faire « le 1er pas », organiser une  journée de démonstration du VAE et proposer de tester de façon sécurisé sur un court laps de temps, présenter un plan de déplacement d’une collectivité similaire (étapes, conditions de mises en œuvre, exemples d’actions menées…), rédiger et publier des brèves dans le journal interne avec des témoignages d’usagers du bus relatifs au sens que cela a pour eux...
  • Exemples d’actions à mettre en œuvre à l’étape « Comprendre »  : Proposer des ateliers d’expression pour approfondir le sujet (outil de calcul du coût des trajets réalisés…), organiser un atelier entretien de vélo, organiser un défi de la mobilité pendant la semaine européenne de la mobilité, débattre avec un médecin et d’autres experts sur les bienfaits sur la santé de la mobilité active, organiser un forum de la mobilité avec la Régie des transports, la SNCF… pour comparer les modes de déplacements doux existants, organiser une sortie en bus ou vélo (« défi inter-entreprises »… )...
  • Exemples d’actions à mettre en œuvre à l’étape « Hiérarchiser et choisir » : Prêter un VAE pourpermettre son test pendant 3 mois puis sa location (expérimenter le fait de le garer, de le recharger, d’amener son enfant à l’école avec…) puis organiser un atelier pour échanger sur les contraintes et avantages listés à l’issue du test…, animer un atelier pour définir son projet d’éco-mobilité, faire signer un contrat d’utilisation du bus 2 fois par semaine ou de location du VAE pour 1 an…, réfléchir aux conditions de mises en œuvre du projet d’éco-mobilité en listant les personnes concernées par ce projet (rencontrer sa hiérarchie, ses collègues, ses proches)...
  • Exemples d’actions à mettre en œuvre à l’étape « Agir » : Distribuer des équipements (vêtements de pluie…), mettre à disposition des plans des pistes cyclables dans la ville, proposer des témoignages pratiques d’usagers du vélo ou du bus, organiser la maintenance (bornes de recharges, matériel de petit entretien, ateliers d’entretien), former au code de la rue, informer régulièrement sur des évolutions (vélos dans les bus, semaine gratuite, nouveaux horaires…), permettre de faire évoluer les horaires d’embauche en lien avec ceux des bus, proposer aux agents d’être des ambassadeurs en charge de réaliser la promotion de ce mode de déplacement (parrainage de collègues), animer un club des usagers (moments de rencontre, d’échange de pratiques, de retours d’informations…)...

 

Pour une présentation complète de l’approche éducative, modèle de l’ADVP – Activation du Développement Personnel Vocationnel -, cf. livret n°7 de l’Ifrée, pp. 64-67

 

logo blanc

L’Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement (Ifrée) est un organisme partenarial créé en 1996, qui se place au service de la démocratie participative et de l'aide à la décision.

La vocation de l’Ifrée est de favoriser l'implication citoyenne par l'éducation à l'environnement dans une perspective de développement durable.

Contacts

ifree (@) ifree.asso.fr
+33 (0)5 49 09 64 92
405, route de Prissé-la-Charrière
F-79360 Villiers-en-Bois

Suivez-Nous :