Evaluer un programme de développement durable, « Tous acteurs du Développement Durable ! » dans la Ville d’Angoulême

 

Après avoir accompagné la Ville d’Angoulême dans la mise en œuvre de son Agenda 21 de 2013 à 2016, puis dans sa nouvelle feuille de route intitulée « Tous acteurs du développement durable » qui se poursuit encore aujourd’hui, l’Ifrée s’est vu confier, au cours du second semestre 2019, une mission pour évaluer plus largement cette démarche au travers d’une question principale : « En quoi la stratégie et les actions mises en œuvre contribuent à répondre aux 3 objectifs de la démarche « Tous acteurs du Développement durable » ? » :

  • rendre la ville exemplaire
  • favoriser des modes de vie plus durables
  • contribuer à développer l’innovation sociale et les initiatives citoyennes sur le territoire.

 

Cette évaluation s’inscrit dans une démarche qui vise à « rendre compte » auprès des citoyens, des partenaires mais aussi et surtout qui ambitionne l’amélioration de l’action publique. Dans le cadre des stratégies territoriales de développement durable, elle doit porter tant sur l’efficacité du programme d’actions mené que sur la « plus-value » de la démarche. Elle impulse la prochaine stratégie de développement durable municipale.

Le programme « Tous acteurs du Développement durable » se décline aujourd’hui en 46 actions (34 actions relevant du volet territorial et 12 du volet interne), regroupées au sein de 10 thématiques. 39 de ces actions sont en cours ou achevées. 7 actions ont été abandonnées. Le plan d’actions a donc été mis en œuvre à hauteur de 85%.

L’évaluation est un des principes d’actions fondamentaux du développement durable. L’évaluation de cette politique publique a pour objectif de comprendre quelle est la valeur de l’action de développement durable menée par la Ville d’Angoulême. Le programme d’actions s’est déroulé sur à peine 3 ans, ce qui représente un temps relativement court pour le déploiement d’une politique publique aussi ambitieuse et transversale. La majorité des actions est en cours de réalisation. L’approche par la perception des acteurs (agents, élus, directeurs, partenaires) est particulièrement utile pour cerner la dynamique en cours.

La mission développement durable a collecté un certain nombre de données quantitatives (52 indicateurs), en vue de renseigner le tableau de suivi des actions et de mesurer leurs niveaux de réalisation respectifs. Ces chiffres nous donnent également quelques indications sur les résultats obtenus et les impacts de certaines actions sur la préservation de l’environnement.

Des questionnaires numériques et papiers ont été envoyés à l’ensemble des agents de la collectivité, aux élus du conseil municipal et aux directeurs. L’Ifrée a également conduit 13 entretiens individuels avec des élus et des directeurs membres du comité stratégique de la collectivité. Une autre modalité a été mise en place pour collecter les points de vue des agents en charge des actions et des partenaires clés de la mission développement durable : des focus groupes ou entretiens collectifs. L’Ifrée a donc mené 6 focus groupes axés sur des entrées spécifiques « Energie positive », « Mobilités actives », « Biodiver’cité et jardinage au naturel », « 0 déchet et alimentation durable », « Innovation sociale » et « Education à l’environnement et au développement durable ». Par ailleurs, les 3 réunions du comité de pilotage Evaluation ont permis de compléter et préciser certains éléments, notamment les perspectives qui ressortent de cette évaluation.

Celles-ci sont au nombre de 7 :

1/ Impulser la mise en place d’un projet territorial de développement durable à l’échelle de GrandAngoulême

2/ « Définir une stratégie municipale de développement durable « La ville en transition »»

3/ Inscrire la place de la nature en ville comme centrale dans la nouvelle stratégie territoriale de développement durable

4/ Renforcer le pilotage politique et technique de la démarche

5/ Poursuivre la mobilisation et l’accompagnement des initiatives citoyennes au service de l’innovation sociétale

6/ Former les élus, les agents et les citoyens aux enjeux du développement durable

7/ Structurer la dimension éducative de la stratégie territoriale de développement durable »

 

Pour chacune, l’étude a permis d’identifier les cadres d’action existants, notamment au niveau national, ainsi que les cadres d’actions locaux à investir. La Ville d’Angoulême a ainsi pu définir les nouvelles orientations de sa politique Développement Durable afin de la rendre toujours plus efficace et impactante pour son territoire.

 

Extraits du rapport final d’évaluation, « Tous acteurs du développement durable » Ville d’Angoulême, téléchargez la plaquette de synthèse du rapport

 

 

logo blanc

L’Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement (Ifrée) est un organisme partenarial créé en 1996, qui se place au service de la démocratie participative et de l'aide à la décision.

La vocation de l’Ifrée est de favoriser l'implication citoyenne par l'éducation à l'environnement dans une perspective de développement durable.

Contacts

ifree (@) ifree.asso.fr
+33 (0)5 49 09 64 92
405, route de Prissé-la-Charrière
F-79360 Villiers-en-Bois

Suivez-Nous :