Les paysages du Poitou-Charentes

La loi Paysage du 8 janvier 1993 donne une existence légitime à cette notion subjective et difficilement palpable de "paysage".
Pour mieux connaître le patrimoine paysager picto-charentais, un Atlas des Paysages de la région a été réalisé par le Conservatoire Régional d'Espaces Naturels à la demande du Conseil Régional et de la Direction Régionale de l'Environnement. C'est à partir de cet outil que le Naturalibus propose d'apporter au grand public, une exposition originale et des animations autour de la diversité et des particularités de nos paysages et de la prise de conscience de la notion même de paysage.

Ce module souhaite offrir un support pour la réflexion sur le devenir des paysages locaux.


Le paysage, qu’est-ce que c’est ?


De la protection contre les éléments à leur utilisation, depuis toujours les communautés humaines composent avec le milieu pour créer leurs paysages.
Un triptyque présente des illustrations de cette assertion : de la haie protégeant contre le vent au puits voire au barrage permettant d’utiliser l’eau et jusqu’à la composition de paysages plus ou moins ouverts avec des infrastructures plus ou moins linéaires et un habitat plus ou moins regroupé.


Le paysage, rencontre entre un regard et un espace
Trois panneaux offrent une composition de citations, gravures, tableaux et cartes anciennes en lien avec les paysages régionaux. Une vidéo montre l’évolution de la représentation d’un paysage à travers différents graphismes évoquant notamment des courants artistiques (impressionnisme, fauvisme, photos anciennes…).

Une cartographie des paysages de la région
Une table présente la carte des paysages du Poitou-Charentes avec les limites des Pays. Quatre rabats permettent d’y superposer des cartographies simplifiées concernant la géologie, la démographie, les précipitations et l’ensoleillement.

Les grands types paysagers du Poitou-Charentes
Les huit grands types paysagers définis à l’occasion de l’Inventaire des paysages, sont illustrés à travers des éléments de mobilier interactifs, il s’agit d’aligner 4 images d’un même type paysager avec la fiche descriptive de celui-ci.

Des paysages sensoriels
Six « valises sensorielles » proposent de découvrir des paysages exceptionnels de la région à travers les cinq sens : des mojettes à toucher, une poire à actionner pour vaporiser une odeur d’angélique, un casque à mettre sur les oreilles pour écouter le bruit d’une barque et de la pigouille au fil de l’eau accompagnent une photo de la Venise verte.



Nos paysages, qu’est-ce qu’on en fait ?


Le paysage quel intérêt ?
Sous ce titre provocateur, le panneau propose de découvrir que, résultant d’une combinaison de facteurs naturels et d’usages, mais aussi de nos différentes représentations, le paysage est porteur de multiples intérêts (esthétique, économique, socioculturel, écologique).
Une vidéo présente les enjeux principaux des huit grands types paysagers régionaux.

Construisons notre paysage
Une table maquette permet à chacun de s’essayer à la construction d’un paysage (connu, imaginé…) à partir d’éléments simples en bois peint. C’est souvent l’occasion d’un débat d’idées sur les aménagements possibles au niveau du paysage.

Des structures ressources pour la gestion du paysage
Une malle-cabine, rappelant la découverte des paysages par l’itinérance, propose un organigramme des différentes structures auxquelles on peut s’adresser en matière de paysage en précisant leurs missions. Ce meuble permet aussi de mettre à disposition du public des brochures présentant ces structures ou des dispositifs liés au paysage.

Des espaces remarquables aux espaces quotidiens, le paysage c’est l’affaire de tous
Ou comment établit-on les règles pour gérer en commun quelque chose d’aussi subjectif que le paysage ?
Trois panneaux passent en revue les différentes étapes de la prise en compte du paysage dans la réglementation française jusqu’à la loi de 1993 et invitent le visiteur à s’intéresser à son paysage.

Un réservoir d’idées pour nos paysages
Un bidon de lait à l’ancienne recueille les réflexions et les propositions des visiteurs pour leurs paysages.


Ce module a été conçu en étroite collaboration entre le Centre de Découverte d’Aubeterre-sur-Dronne (ADPEP 16), l'Ifrée (Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement en Poitou-Charentes) et le Conservatoire d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes.

logo blanc

L’Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement (Ifrée) est un organisme partenarial créé en 1996, qui se place au service de la démocratie participative et de l'aide à la décision.

La vocation de l’Ifrée est de favoriser l'implication citoyenne par l'éducation à l'environnement dans une perspective de développement durable.

Contacts

ifree (@) ifree.asso.fr
+33 (0)5 49 09 64 92
405, route de Prissé-la-Charrière
F-79360 Villiers-en-Bois

Suivez-Nous :